Un cours d’anglais professionnel fait-il une différence au travail ?

Parler anglais en tant que parfait bilingue peut-il vraiment améliorer vos attentes professionnelles ? Découvrez des chiffres et des conseils pour tirer le meilleur parti de votre anglais. Ou si vous devez opter pour un cours de langue professionnel.

Avez-vous déjà eu à contacter un gros client étranger et réalisé seulement après avoir appuyé sur « envoyer » qu’il y avait une grosse erreur dans le courriel ? Vous êtes-vous déjà retrouvé dans une réunion où, par peur de ne pas pouvoir vous exprimer dans un anglais parfait, vous avez préféré acquiescer, renonçant ainsi à proposer votre idée et à mettre en valeur vos compétences ?

Si vous voulez faire la différence dans votre carrière, parler un anglais de qualité – comme un locuteur natif – peut vraiment faire la différence. S’exprimer avec fluidité, sans rythme défaillant ni dérapage, peut vous ouvrir des voies que vous n’avez pas encore eu le courage d’emprunter. Que vous déménagiez dans un nouveau pays, que vous développiez votre entreprise à l’étranger ou que vous étendiez simplement vos activités, parler l’anglais comme un parfait locuteur natif est la clé pour atteindre votre objectif. Et cela ne prend que 6 mois.

LES CHIFFRES DE L’ANGLAIS DANS LES AFFAIRES

Parlé par environ 1,35 milliard de personnes et langue officielle dans 53 pays, l’anglais est aujourd’hui la deuxième langue la plus parlée au monde. Pour cette raison, elle est considérée comme une lingua franca, utilisée chaque fois qu’il est nécessaire d’interagir avec une personne ou une entreprise étrangère qui ne parle pas notre langue. L’anglais est sans aucun doute la langue des affaires par excellence, et sa valeur professionnelle continue de croître à un rythme rapide. Une récente enquête de Linkedin a révélé que pour 90 % des chefs d’entreprise – par exemple les PDG ou les CMO (Chief Marketing Officers) – le fait d’avoir des employés et des contractants qui parlent couramment l’anglais est un atout commercial précieux. Une autre étude a révélé que 79 % des entreprises qui ont investi dans la formation linguistique de leurs employés ont connu une augmentation significative de leurs ventes, de leur fidélité et du positionnement de leur marque.

Malgré cela, il existe un écart de 40% entre les compétences linguistiques requises dans les différents domaines professionnels et celles que possèdent réellement les employés. Selon la recherche « English at Work », menée par l’université de Cambridge, les employés devraient être capables de parler l’anglais à un niveau avancé (ou natif) pour rédiger des lettres et des courriels professionnels, faire des présentations, assister à des réunions d’entreprise et lire des rapports de mise à jour.
Les exigences linguistiques les plus élevées concernent les secteurs de la banque, de la finance et du droit, suivis de près par le tourisme et l’hôtellerie. Plus de 49 % des entreprises situées dans des pays non anglophones exigent un niveau d’anglais allant d’avancé à natif.

Par conséquent, parler un anglais parfait, avec une aisance comparable à celle d’un locuteur natif, est non seulement possible, mais désormais essentiel. En fait, 54 % des Italiens disent avoir perdu une opportunité d’emploi ou une promotion précisément à cause de leur mauvaise connaissance de l’anglais.

Ce n’est pas un hasard si ces données se reflètent également dans les indicateurs économiques au niveau national, tels que le PIB et le revenu national brut par habitant. Il s’avère que plus les performances aux tests linguistiques sont élevées, plus la capacité d’un pays à faire des affaires est grande. Si cela est vrai à l’échelle nationale, au niveau individuel, l’importance de la langue est indiscutable.

AVEC L’ANGLAIS IMPROVISÉ VOUS RISQUEZ PLUS QUE VOUS GAGNEZ

Nous sommes passés maîtres dans l’art de nous débrouiller. L’une des maximes auxquelles nous sommes le plus habitués est le classique « Je me ferai comprendre ! ». Prenons garde, toutefois, à exploiter cette maxime également dans la sphère professionnelle. Si votre anglais n’est pas assez bon, cela peut vous coûter votre emploi. En particulier dans un contexte commercial ou de conseil, la valeur perçue du produit vendu ou du service offert est principalement le résultat d’une bonne présentation. En d’autres termes, « se faire comprendre » ne suffit plus. Il est essentiel de travailler sur votre perception professionnelle afin de donner la juste valeur à ce que vous offrez.

CONSEILS POUR UN ANGLAIS IMPECCABLE

 

  • Débarrassez-vous de « mh » et « um ». Nous utilisons presque tous des « pauses de remplissage » pour nous donner le temps de trouver le mot juste ou pour demander implicitement de l’aide à notre interlocuteur. Lorsque l’on parle une langue étrangère que l’on ne maîtrise pas parfaitement, cette attitude devient encore plus récurrente et particulièrement gênante. Dans le domaine professionnel, utiliser trop de « mh » et de « um » a un impact négatif sur la façon dont nous sommes perçus. Dans le meilleur des cas, nous risquons de faire perdre au client potentiel le fil de la conversation, dans le pire des cas, nous paraissons mal préparés, peu sûrs d’eux, voire malhonnêtes. Avez-vous déjà remarqué que lorsque nous voulons dire un mensonge, notre voix devient hésitante ?
  • Utilisez le terme « traduction culturelle ». Quiconque connaît un peu l’anglais sait que la traduction littérale entre deux langues  n’est pas une option viable dans la vie personnelle et professionnelle. Prenons, par exemple, le cas d’un client anglais qui décide d’accepter une de nos propositions commerciales et qui le fait avec un froid « pas mal ». Que pensez-vous au premier coup d’œil ? Que le client n’est pas entièrement satisfait ? Mais non ! Ce qui pour l’un est une réaction réticente, pour un Britannique est une manifestation normale d’enthousiasme. Dans la culture britannique, la retenue absolue règne en maître, et il est essentiel d’en être pleinement conscient afin d’interpréter correctement ce qu’on nous dit. Au contraire, nous finirions par chercher un plan B à une proposition qui a déjà été acceptée, et de bonne grâce !
  • Choisissez le bon mot. L’anglais est la langue moderne qui possède le plus grand vocabulaire : environ 490 000 mots, contre 220 000 dans l’italien courant. Il n’est pas surprenant qu’il s’agisse de la langue de prédilection dans le monde de la stratégie de marque, du marketing et de la rédaction. Avec l’anglais, vous pouvez exprimer en un seul mot des concepts qui, en italien, nécessitent souvent des périphrases ou de longues tournures de phrases. L’utilisation d’un langage concis, clair et précis est la base pour se montrer professionnel et fiable.
  • Profitez des avantages du bilinguisme. L’une des découvertes les plus récentes en neuropsychologie, dans une étude de l’université San Raffaele de Milan, indique que le langage que nous apprenons à l’âge adulte est celui qui est le moins influencé par nos émotions, ce qui, dans le cadre du travail, est un avantage à ne pas sous-estimer. Parler anglais au travail peut nous aider à être plus lucides et objectifs, et donc moins sujets aux préjugés et à la sensiblerie. Pourquoi ne pas en profiter ?

OPTER POUR LE BILINGUISME. ÉTUDIER L’ANGLAIS PARTOUT ET À TOUT MOMENT

Un cours d’anglais professionnel entièrement en ligne – accessible depuis un ordinateur ou un smartphone – conçu pour respecter le rythme d’apprentissage naturel de chaque élève. En d’autres termes, vous ne passez à la leçon suivante que si vous avez maîtrisé la précédente.

En vous inscrivant à ce cours, vous accédez à une plateforme accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, où des leçons sont disponibles chaque semaine. Avec le forum de discussion, vous pouvez poser toutes vos questions à nos tuteurs et vous aurez également accès au groupe Facebook, où vous pourrez discuter avec les enseignants et les autres étudiants. Tout au long du cours, vous trouverez des leçons vidéo, des documents à télécharger, des exercices et des tests écrits et oraux. Une grande attention est accordée à la manière dont la langue est apprise et parlée : non pas « dans la tête », en faisant appel à la mémoire pour chaque mot, mais dans les tripes, en stimulant plutôt l’instinct.

C’est un cours qui convient à tout le monde ; chacun peut facilement parler comme un parfait locuteur natif en touchant simplement les bons leviers, qui ne sont pas la grammaire ou l’apprentissage par cœur de longues listes de mots.

Si vous souhaitez établir une interface avec un client étranger, le seul moyen est de parler un anglais parfait et bilingue. Avec lui, cet objectif est à la portée de tous.

Grâce à l’auto-apprentissage, C’est un cours d’anglais professionnel qui s’adapte à votre emploi du temps et vous permet de parler comme un véritable locuteur natif en quelques mois (et non en quelques années) – sans inflexion et sans effort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.